mardi 7 avril 2009

Vous allez tous mourir!...Un jour...Peut être...

Dès fois, je me dis que la vie c'est vraiment trop court...Et oui, désolé de plomber l'ambiance, mais je suis en effet atteint d'une maladie incurable et plutôt vicelarde: la mort...

Les symptômes sont assez simples, mais non moins effrayant: il me reste en effet une période de temps tout à fait aléatoire à vivre allant d'une minute à 80 ans, et ensuite...Bah je serai mort. Une maladie d'autant plus terrifiante que nous l'avons tous chopé à la naissance!! C'est tout de même incroyable qu'on en parle pas plus au Journal de TF1...Avouez tout de même que c'est assez terrifiant de se dire que demain, il existe une probabilité non nulle que je meure écrasé par un piano à queue. Fou non?!
Mais la plupart des gens ne sont pas aussi conscient que moi, et ils se disent que la mort c'est pour les autres, qu'ils ont été vacciné par leur parents quand ils étaient petits.

Je vous présente donc M.Dupont. Assis sur la cuvette, il pousse avec un air contrit et vous salue de la main.
- Bonjours les enfants!...Plouf!
Bonjour Monsieur Dupont...
Mais ce que M. Dupont ne sais pas, c'est que dans une seconde, un vaisseau sanguin minuscule va éclater dans son cerveau, provoquant une mort instantanée. Pas de chance mec.
- Merde alors...
Et l'espace d'une seconde qui semble s'étirer à l'infini, M. Dupont va voir défiler sa vie. Son premier amour, cet été chez ses grands-parents, la fête qu'il avait organisé pour ses vingts ans, les premiers pas de son fils. Mais aussi ce manuscrit qu'il n'a jamais essayé de publier, ce travail qui ne lui plaît pas et qui a bouffé la moitié de sa vie, et puis cette femme qui a traversé sa vie et qu'il n'aurait jamais du laisser partir.
Monsieur Dupont a vécu une belle vie, mais il part, le caleçon sur ses mollets et la merde au cul, en se demandant si c'était vraiment la vie qu'il voulait vivre. Dans un dernier pet qui constelle la faïence de petits éclats marrons, Monsieur Dupont s'en va...

Voilà ce qui risque de vous arriver si vous n'êtes pas conscient qu'un jour votre vie va finir. Je ne vous dis pas que vous allez être fauché au moment du popo, mais que ce serait con de vivre une vie pleine de regrets. C'est pour ça qu'il faut se dépêcher et en profiter à fond. C'est en ça que la vie c'est trop court: Il y a trop de choses à faire!

Vivez bien, vivez passionnément!! Et mangez des fibres!!

2 commentaires:

WLL a dit…

Mon dieu.. ça c'est une vraie divagation... ça va bien? tu passes trop de temps au toilette à mon avis.... ouvres les fenêtres, aères

doppleganker a dit…

Moi je me traine une maladie chronique universellement répandue et surtout très chiante...
ça s'appelle la vie je crois et j'ai hâte que ça s'arrête !